La double compétence : pédagogie et pratique hospitalière
Association Nationale
des Centres d'Enseignement
des Soins d'Urgence
Les formations 
 En pédagogie
 Aux situations d'urgence
 Aux situations d'exception
 Proposer une formation
Notre partenaire
Contacter la MACSF
Assistance juridique
cliquez ici


Personnel-de-sante
Vos rendez-vous
Découvrez la liste
des événements nationaux
et internationaux


cliquez ici
 
Carte des CESU
Cliquez sur la carte
pour voir les  CESU de France

Carte des Cesu de France
Suivez-nous
Suivez-nous sur

Facebook  Twitter
colloque 2013

Type de ressource : Congrès et Colloques
Intérêt de simulation en co-formation
Intérêt de simulation en co-formation
Intérêt de simulation en co-formation - Visuel 02 Intérêt de simulation en co-formation - Visuel 03
Télécharger le documentDocument à télécharger
Cliquez ici pour voir le document PDF
Descriptif
INTRODUCTION :
Les différents services de l’État sont régulièrement engagés conjointement sur divers terrains d'opération et de secours.
Dans le cadre particulier du secours en montagne, nous essayons de développer une culture commune du secours à partir des points d'excellences de chacun des services afin de faire progresser l'ensemble des acteurs.

Pour cela nous mettons au point des CO-FORMATIONS entre le CESU 74 et le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) d’Annecy. Il s'agit pour chaque service, par le moyen de simulation en terrain d'exercice, de faire réaliser un objectif d'apprentissage à notre partenaire et d'atteindre un objectif d'apprentissage qu'il a préparé à notre intention, selon un mode opératoire commun (briefing, simulation, débriefing).


DEROULE DE LA SIMULATION :
Ce type d’exercice impose une organisation particulière : Le thème principal de technique montagne est donné par un gendarme et le sujet médical par un médecin

Le briefing se fait en 2 temps :
D’abord un gendarme (observateur et expert) indique le lieu d’exercice et le matériel spécifique nécessaire (en plus de celui pris habituellement lors des secours)

Puis, les experts ayant préparé l’exercice, précisent les objectifs à atteindre, sur le terrain.

La simulation a lieu en montagne, les acteurs sont des gendarmes et un ou deux médecin(s).

Les deux observateurs experts sont :
- un gendarme guide de haute montagne, moniteur de secourisme
- un médecin urgentiste, ayant la qualification montagne et appartenant au CESU.

Le débriefing se fait en plusieurs temps :
- D’abord le recueil des impressions et l’auto évaluation de chacun des participants sur son rôle et son intégration dans le secours
- Puis ressenti des autres participants ou spectateurs
- Analyse des experts, en différenciant bien la partie technique montagne de la partie « d’aide au médecin », possibilités d’indiquer des pistes d’amélioration sans faire de protocole strict car l’adaptation au milieu ne le permet pas.
- Retour sur le travail en équipe
- Ressenti de la « victime »


CONCLUSION :
Les intérêts de cette simulation en commun et sur terrain d’intervention sont multiples.

Celle ci nécessitant beaucoup de temps, et ne pouvant pas être répétée souvent, elle permet de former ou d’évaluer les intervenants des deux services lors d’un même exercice.

Cela permet de coller au mieux aux réalités d’un secours en montagne (1 médecin et 2 secouristes, adaptation à la météo et au lieu d’intervention).

Cette co-formation aide à mieux se connaître, à anticiper ce que va faire l’autre lors d’un secours, développer une confiance mutuelle et évaluer les limites des compétences de chacun des intervenants.


Auteur : K. FOUQUET-GUEROT, P. POLES, G GHENO
Organisme de rattachement :
SAMU-SMUR 74, CESU 74
Courriel de l'auteur principal :
f.g.karin@orange.fr

Date : 13/12/2013
Lien vers la ressource
Lien vers le siteCliquez ici pour accéder au site
Vidéo


 Conditions d'inscription   Mentions légales   Contact