La double compétence : pédagogie et pratique hospitalière
Association Nationale
des Centres d'Enseignement
des Soins d'Urgence
Les formations 
 En pédagogie
 Aux situations d'urgence
 Aux situations d'exception
 Proposer une formation
Notre partenaire
Contacter la MACSF
Assistance juridique
cliquez ici


Personnel-de-sante
Vos rendez-vous
Découvrez la liste
des événements nationaux
et internationaux


cliquez ici
 
Carte des CESU
Cliquez sur la carte
pour voir les  CESU de France

Carte des Cesu de France
Suivez-nous
Suivez-nous sur

Facebook  Twitter
colloque 2013

Type de ressource : Congrès et Colloques
Pourquoi faut-il que nous soyons les seuls originaux ?
Pourquoi faut-il que nous soyons les seuls originaux ?
Pourquoi faut-il que nous soyons les seuls originaux ? - Visuel 02 Pourquoi faut-il que nous soyons les seuls originaux ? - Visuel 03
Télécharger le documentDocument à télécharger
Cliquez ici pour voir le document PDF
Descriptif
INTRODUCTION :
Pour quelles raisons les CESU (ou l’ANCESU) utilisent les termes de « risques collectifs » alors que la plupart des institutions françaises parlent de « risques majeurs » ?

Pourquoi parlons-nous de risques collectifs quand de nombreux autres acteurs des secours en France parlent de risques majeurs.


MATERIEL ET METHODES:
Nous avons recensé l’ensemble des acteurs du secours en France. Nous avons recherché, au travers du portail web institutionnel des ministères, la terminologie employée pour qualifier une situation à risques. Le travail d’exploration s’est fait à l’aide des moteurs de recherche les plus couramment utilisés (Google© Yahoo© et Bing©) ainsi qu’au travers de publications à destination du grand public et des professionnels.

A l’aide d’une grille simplifiée d’analyses, nous avons relevé la terminologie utilisée. Afin de mettre à jour les écarts entre les différentes institutions.

Le terme de « risques majeurs » est évoqué par 8 des 20 ministères dont le site web a été consulté au cours du travail d’enquête.

Les ministères des Affaires étrangères, de l’Education nationale, des Affaires sociales et de la Santé, de l’Egalité des territoires et du Logement, de l’Intérieur, de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, de la Défense, de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, parlent tous de « risques majeurs » pour désigner un évènement d'une gravité très élevée mais d'une probabilité d'occurrence très faible. Il résulte ainsi de la confrontation d'un aléa avec un ou plusieurs enjeux.

Seuls les textes relatifs à la mise en place de L’ AFGSU évoquent les termes de « risques collectifs »1. Sur le portail Web du ministère des Affaires sociales et de la Santé, est également employé la terminologie de « risques majeurs ».2


DISCUSSION :
La sémantique reflète parfois des différences d’appréciation, des nuances. Il nous a semblé important de comprendre la ou les raisons qui conduisent à une différence de dénomination pouvant brouiller le message.
La seule raison qui apparait pour justifier l’écart entre les terminologies repose sur la préoccupation des professionnels de santé à placer l’Homme avant les autres enjeux. En effet, le risque pour les acteurs de la santé concerne avant tout les individus dans leur environnement social et collectif.

Pour les 8 ministères concernés, l’économie, l’environnement, la déstructuration de la société, sont des enjeux de même valeur.


CONCLUSION :
Sans renier ce qui fait notre spécificité au sein de la société, n’aurions-nous pas intérêt à adopter une terminologie commune, nous permettant d’harmoniser notre discours avec celui de l’ensemble de nos partenaires et de favoriser la sensibilisation des personnels à la diversité des enjeux ?



1 - Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (article 7 alinéa 3) et arrêté du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des formations aux soins d’urgence en situation sanitaire normale et exceptionnelle et au fonctionnement des centres d’enseignement des soins d’urgence (CESU).

2 - Site consulté le 20 juin 2013.


Auteur : ANDOLINA Grégory, BURNICHON Jérôme, POLES Pierre, GHENO Gaël
Organisme de rattachement :
CESU 74
Courriel de l'auteur principal :
gandolina@ch-annecy.fr

Date : 13/12/2013
Lien vers la ressource
Lien vers le siteCliquez ici pour accéder au site
Vidéo


 Conditions d'inscription   Mentions légales   Contact