La double compétence : pédagogie et pratique hospitalière
Association Nationale
des Centres d'Enseignement
des Soins d'Urgence
Les formations 
 En pédagogie
 Aux situations d'urgence
 Aux situations d'exception
 Proposer une formation
Notre partenaire
Contacter la MACSF
Assistance juridique
cliquez ici


Personnel-de-sante
Vos rendez-vous
Découvrez la liste
des événements nationaux
et internationaux


cliquez ici
 
Carte des CESU
Cliquez sur la carte
pour voir les  CESU de France

Carte des Cesu de France
Suivez-nous
Suivez-nous sur

Facebook  Twitter
colloque 2013

Type de ressource : Congrès et Colloques
Rendre nos FGSU compatibles avec le DPC
Rendre nos FGSU compatibles avec le DPC
Rendre nos FGSU compatibles avec le DPC - Visuel 02 Rendre nos FGSU compatibles avec le DPC - Visuel 03
Télécharger le documentDocument à télécharger
Cliquez ici pour voir le document PDF
Descriptif
INTRODUCTION :
Telle qu’elles existent aujourd’hui dans la plupart des CESU, nos FGSU ne peuvent pas être agrées par les OGDPC.

Ceci impacte directement notre CESU, car si le financement de ces FGSU aux agents (par exemple par l’ANFH) venait à s’interrompre, nous verrions poindre de sérieuses difficultés économiques.

Dès lors nous imaginons les modalités qui nous permettent d’envisager un agrément des FGSU en tant que « programme DPC ». Afin d’engager la réflexion, nous proposons une piste d’évolution possible.


CONSTAT :
Un programme de DPC associe deux activités. D’un coté, une analyse des pratiques professionnelles, lors d’un temps dédié, avec un référentiel d'analyse reposant sur des références actualisées ainsi qu’une analyse des pratiques réalisées, par rapport à la pratique attendue, des objectifs et des actions d'amélioration, et enfin un suivi de ces actions et une restitution des résultats aux professionnels.

Et d’autre part, une acquisition/perfectionnement des connaissances/compétences, lors d'une activité comportant également un temps dédié, avec des objectifs pédagogiques, à l’aide de supports pédagogiques reposant sur des références actualisées et une évaluation, notamment de l'acquisition des connaissances, et une restitution des résultats aux professionnels.


ANALYSE :
Si la seconde activité est d’ores et déjà conforme à nos pratiques dans la plupart des CESU, y compris en terme d’échanges entres les participants, nous n’avons pas formalisé explicitement la première activité, soit dans le cadre des deux ou trois jours de formation présentielle, soit avant et après cette formation.


PROPOSITION :
• Réaliser un audit clinique durant le mois avant l’intervention présentielle en colligeant l’ensemble des incidents professionnels ou privé en lien avec les thématiques de la FGSU. (Au minimum 10 dossiers de patients victime d’une urgence vitale ou potentielle), recueil sur un questionnaire informatisé ou papier (à la demande), repérage des points critiques de la prise en charge.
• Restitution au groupe, discussion des écarts à la pratique recommandée.
• Identification des pistes d’amélioration, des actions concrètes, faisables.
• Réaliser un audit clinique durant 8 semaines après la formation en colligeant l’ensemble des incidents professionnels ou privé en lien avec les thématiques de la FGSU, recueil sur un questionnaire informatisé ou papier (à la demande), et repérage des changements de pratique ou des mesures correctrices mise en oeuvre, demander la participation des pairs ou du cadre.


CONCLUSION :
Nos formations contiennent déjà pour la plupart les éléments essentiels pour participer à un programme de DPC. Il nous reste cependant à inventer les modalités praticables et efficientes qui vont compléter ces formations pour les rendre encore plus efficace tant du point de vue des apprentissages que de la qualité des soins.


Auteur : P. POLES, G. GHENO, C. TARDIEU.
Organisme de rattachement :
CESU 74
Courriel de l'auteur principal :
poles.pierre@neuf.fr

Date : 13/12/2013
Lien vers la ressource
Lien vers le siteCliquez ici pour accéder au site
Vidéo


 Conditions d'inscription   Mentions légales   Contact